AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
logo en 50*50



Partagez | .
 

 Contexte d'Elysion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Admin
avatar
Elysion


Messages : 454
Compte en Banque : 14148

MessageSujet: Contexte d'Elysion   09.11.13 13:28

CONTEXTE



>> Une histoire éternelle
2145. Le monde tel que nous le connaissons n'existe plus. Il est ravagé. Ravagé par les guerres, ravagé par des catastrophes naturelles, ravagé par des catastrophes technologiques. Séisme, catastrophes nucléaires, marées noires. Tout semble désormais désolé, où que se perde le regard. Aussi bien les paysages que les êtres humains. Nouveau mal du siècle : la perte de l'espoir. L'humanité a vu sa capacité de résistance à l'horreur être sérieusement mise à mal. Regardez une personne lambda dans la rue : il ou elle marche vite, son regard est celui d'une bête traquée. Comme si il ou elle n'attendait qu'une chose : que cela finisse. D'une manière ou d'une autre.  Qu'une délivrance arrive, quelle qu'elle soit. Tout vaudrait mieux que vivre dans cet enfer, pour beaucoup de gens. Alors ils cherchent des échappatoires.  Certains les livres,  certains les études, certains la drogue, ou encore le libertinage ou le sport. Et d'autres, les jeux vidéos, qui présentent un monde tellement meilleur que l'actuel, où tout est insouciant, où tout semble possible. Où la laideur n'existe pas, tout n'est que beauté, espoir et liberté. Un monde tellement différent de celui où règnent insécurité et criminalité.

Il faut bien que la vie continue, pourtant. Les gens continuent à se lever le matin, par exemple pour aller travailler. L'économie se stabilise un peu, après des années de crise qui ont encore ébranlé davantage la population mondiale. Dans ces conditions, cela relève presque du miracle que les loisirs ne soient pas devenus hors de prix. Elysion ne faisait pas exception à la règle, d'après ce qu'avait révélé d'entrée de jeu Daniel Thompson, le PDG de Cerberus, géant du jeu vidéo. Il considérait, disait-il, qu'en ces temps difficiles, il fallait donner aux gens les moyens d'être heureux. En conséquence, faire des jeux trop coûteux était stupide. Ce en quoi il se distinguait de ses concurrents, et ce qui avait permis à sa firme de s'imposer. Les jeux sortis par Cerberus étaient à la fois d'un prix modéré, de sorte que la majorité des gens pouvaient se les offrir, mais aussi remarquablement réalisés. Aussi réalistes que pouvait l'être un jeu vidéo, d'après les connaisseurs. Avec des graphismes tellement travaillés que cela en paraissait réel. La technologie développée pour ses jeux n'y était pas étrangère. Ces lunettes à implant frontal étaient une vraie trouvaille. Tous les contrôles se faisaient par la pensée. On désirait avancer? Il suffisait de formuler simplement cette idée, et l'on avançait. On sentait ses muscles s'actionner, exactement comme dans la réalité. Où était la réalité et où était la fiction? Certaines personnes se le demandaient, mais un jeu produit par Cerberus était à coup sûr synonyme de bon jeu. Graphismes détaillés donc,game-play fluide et agréable, musiques fantastiques, mais aussi scénarios innovants. En conséquence, dès que Thompson dévoila le projet " Elysion ", l'enthousiasme gagna les rangs des connaisseurs - et des non-initiés via le bouche à oreille.

Le concept était simple. Dans Elysion, le but était de capturer des créatures appelées Pokémon, les élever, les entraîner, les faire combattre contre d'autres joueurs afin qu'ils acquièrent de l'expérience et changent de forme. Mais cela ne s'arrêtait pas là. Au départ, on devait décider si l'on était davantage intéressé par les vrais combats ou les concours - où élégance primait sur la force pure-, puis on pouvait choisir une spécialisation selon ses intérêts. Défendre la veuve et l'orphelin, l'élevage des pokémons, ou l'étude de ces mystérieuses créature.  De plus, plusieurs systèmes existaient afin de valider sa progression : les combats contre des champions afin de remporter des badges pour pouvoir affronter l'élite du jeu, des concours, la publication d'articles, des missions de sauvetage à remplir...Chacun semblait pouvoir y trouver son compte. Les réservations partirent comme des petits pains. Pendant le mois précédant la sortie du jeu, une vingtaine de personnes parmi ceux ayant réservé le jeu furent contactées par Cerberus. La firme leur proposait des postes clés: les dix  champions, l'Elite Quatre, le Maître de la Ligue, le Maître Coordinateur, le chef des Rangers, le Professeur Pokémon, et le Gérant de la pension. Toutefois, les dix champions devaient s'engager à ne pas révéler leur identité de champions en se servant de deux avatars personnalisables - comme tous les autres- : un "champion" et un " lambda". C'est un fait connu de tous, présent dans le manuel d'utilisation du jeu. Mais seuls les champions savent qu'ils doivent obéir en tout point à Cerberus - ou plutôt son incarnation dans le jeu, la Team Chimeros, bien que cette information ne soit pas connue par les autres joueurs.


Le jeu finit par sortir. Dire qu'il fut un succès est une litote. La majorité des magasins de jeux vidéo se trouvèrent littéralement pris d'assaut. Par ceux ayant réservé le jeu, bien sûr, mais aussi par les autres. Une véritable cohue générale. Tout le monde voulait y jouer, s'assurer qu'attendre Elysion n'avait pas été vain. Et au début...c'était le cas. L'avatar était personnalisable, on pouvait choisir son pokémon starter parmi une vaste liste, les paysages étaient splendides. Au loin, on voyait l'ombre des meilleurs de chaque catégorie, comme un modèle à imiter, un défi à relever. Oui, tout semblait bien parti...s'il n'y avait pas eu un léger incident technique. Les joueurs ne purent pas se déconnecter ; logique, puisque cette option était absente du menu. L'enthousiasme cédant la place à la panique, c'est fébrilement qu'ils attendirent une communication des administrateurs pour savoir ce qu'il en était, laquelle ne se fit pas attendre très longtemps. Tous les joueurs, sans exception, se firent convoquer sur la grand-place d'Elysion, où qu'ils aient pu être et quoiqu'ils aient été en train de faire. Une longue attente commença alors, l'impatience des joueurs grandissant progressivement.

Finalement, le PDG de Cerberus finit par parler via un avatar, exprimant d'abord sa gêne pour les désagréments causés par ce dysfonctionnement du jeu. Il annonça ensuite que les concepteurs du jeu étaient déjà en train de travailler sur ce problème pour le résoudre le plus vite possible. En attendant, il avait prévenu les proches des joueurs que tenter de retirer l'Implant Frontal serait une très mauvaise idée, puisqu'il était relié directement au cerveau. Cela pourrait résulter, en théorie, à sa destruction s'il était retiré sans respecter les précautions d'usage, à savoir la déconnexion, ce qui pourrait causer des dommages irréversibles à celui qui le portait. Cette révélation cause un froid parmi les joueurs, et plusieurs demandèrent ce qu'ils devaient faire en attendant. Ce à quoi Daniel Thompson répondit, après un bref temps de réflexion, que terminer le jeu s'imposait, puisque cela aboutirait à une déconnexion. Il conclut enfin son discours en souhaitant bonne chance aux joueurs.

Cela fait maintenant un mois que le jeu est lancé. Alors qu'à l'extérieur, les familles des joueurs s'inquiètent pour eux, les plaçant à l’hôpital pour plus de sécurité, les joueurs semblent s'habituer lentement à leur situation, faisant de leur mieux selon leur spécialité. Car la plupart n'ont qu'un but : sortir d'Elysion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elysiongame.forumactif.org
 

Contexte d'Elysion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Murder Party n°4 : une soirée entre personnes de bonne compagnie règles et contexte
» Contexte de base de Lycampire
» Raphia (LEGION)
» CONTEXTE ▷ l'histoire du forum
» BIENVENUE NOUVEAU VISITEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Administration
 :: Contexte
-