AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
logo en 50*50



Partagez | .
 

 Cette sombre scène [Solo/OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Scientifique
avatar
Prometheus


Féminin
Age : 20
Messages : 59
Age du personnage : 20 ans
Compte en Banque : 8278
Palier : 0
Classe principale : Coordinateur

MessageSujet: Cette sombre scène [Solo/OS]   23.04.14 15:50


Après son périple dans la forêt d’Hypnotia, Prometheus s’était dirigé à Argon pour prendre le chemin vers Néréisia. Cependant, il regretta vite son escale dans la ville portuaire. En effet, ça grouillait de partout. Des gens, des gens et encore des gens. Bien que l’air ambiant était frais, une fois en ville, il y faisait étouffant à cause de la foule. Et Arceus seul sait que le jeune homme détestait ce genre d’immense groupement de personne. Pourtant, ce n’était que la fin de la matinée. Il se sentait déjà mal et ne savait pas où poser les yeux, ni les pieds. Peut-être devrait-il chercher un endroit où manger ? Midi allait bientôt sonner ses douze coups. Mais, il ne sentait pas vraiment la faim. A la place, il aurait voulu flâner un peu. Seulement, impossible de regarder tranquillement une vitrine ou d’entrer dans un magasin sans une bousculade. Evidemment, la politesse n’étant pas le fort de Prometheus, on lui fit remarquer plusieurs fois de s’excuser. Sauf qu’il ne le faisait pas. Il ne voyait pas pourquoi il devait demander pardon à des inconnus qui le poussaient. C’était un peu fort ça.

Finalement, il trouva un endroit au calme pour se poser. Un petit parc où il n’y avait pas grand monde. Quelques dresseurs par-ci et par-là, sans plus. Il y avait même un vendeur de hot-dog. Par gourmandise, Prometheus en acheta un. Pendant qu’il mangeait ce qui lui servait de repas, il en profita pour libérer ses pokémons : Calion le Caninos, Ludmilla l’Evoli et Shaolin le Grenousse. Tous les trois ne se firent pas prier pour jouer en ensemble. Ça leur permettrait de se défouler, de quoi leur faire un bien fou. Mais le chien de feu préféra rester près de son maître. Il regardait ce qu’il avait dans la main. Ainsi, son regard se déplaçait de la nourriture jusque Prometheus à tour de rôle. Le tout accompagné de gémissements. Le scientifique n’en tenu pas compte. D’ailleurs, il continua de manger son pain-saucisse en prenant soin de narguer son pokémon. C’était impressionnant de voir à quel point le comportement de ces pixels ressemblaient à celui de la réalité. Mais quand le chien posa sa patte sur la jambe du jeune homme tout en soutenant ce regarde de malheureux, ce fut trop. Comment ne pas trouver cela mignon ? Prometheus craqua et donna la fin du hot-dog au Caninos. Ce dernier le dévora en une seule bouchée.

Après cet arrêt, Prometheus décida de se renseigner sur la ville grâce aux PNJ’s trouvables aux quatre coins des rues. Généralement, ces personnages disaient rarement des choses intéressantes. Mais l’un d’entre eux attisa la curiosité du jeune homme Apparemment, il y avait à Néréisia un Centre de publications scientifiques. Ou plutôt LE Centre. Sirion n’en avait qu’un seul et par chance, il se situait dans la ville portuaire. Scientifique dans l’âme, Prometheus ne pouvait pas passer à côté. Ce serait louper une aubaine.

Quand il fut presque arrivé devant l’énorme bâtiment, celui explosa. Le jeune homme ne prit pas le temps de réfléchir et se jeta à terre, par réflexe, en se couvrant la tête avec ses mains. La force de l’explosion fut telle qu’elle envoya voler des projectiles de tailles différentes dans tous les sens. Prometheus sentit le souffle de la détonation raser son dos et il crut y laisser sa peau. Quand ce choc énorme se calma, le scientifique se releva peu à peu. Il ne comprenait plus rien. Son esprit semblait brouiller, ses idées se mélangeaient. Tout n’était que marmelade dans sa tête. Il resta planté sur place, la bouche entre-ouverte et les yeux balayant furtivement le paysage. La panique s’installa, les gens criaient et certains demandaient de l’aide. Le ville était saccagée, le Centre en miette, des débris partout. Prometheus regarda ses mains. Elles se trouvaient dans un état pitoyable. Elles étaient sales et blessées, pourtant il ne ressentait pas la douleur. Par contre, il sentit son cœur battre la chamade. Puis, il se rendit compte qu’il n’y avait pas que ces mains dans ce piteux état. Ses habits n’avaient pas meilleures allures.

Enfin, il comprit qu’un attentat venait peut-être de se produire devant lui. A peine eu-t-il le temps de réfléchir à cette supposition, qu’un joueur affolé cria qu’un incendie venait de se produire. Effectivement, on pouvait apercevoir de la fumée au loin et sentir une odeur de soufre. A part fuir, il n’y avait plus d’autre choix. La ville allait finir par se consumer dans les flammes. Prometheus décida de prendre l’une des portes de la ville pour en sortir. Evidemment, les artères principales affluaient de monde à cause de ces étranges incidents. La densité de la foule semblait prendre plus d’ampleur qu’au matin. Impossible d’avancer correctement dans ces conditions. Le jeune homme préféra donc emprunter une rue plus petite. Là, il y avait moins de personnes. Parfois, elles s’adressaient à Prometheus. Mais il n’entendait rien. Son sang circulait plus vite que d’habitude, l’entendant battre dans ses oreilles. Du stress. Trop de stress.

Puis, il tomba nez à nez avec cette énorme créature. Un  pokémon ? Bien sûr, ça ne pouvait être que ça. Mais quel genre de pokémon ? Une nouvelle espèce inconnue au bataillon, sûrement. Le scientifique ne la connaissait pas. La bête se retourna d’un seul coup. Le jeune homme crut encore mourir. Elle rugit. Un cri à glacer le sang. Les yeux écarquillés, Prometheus ne savait pas comment réagir. Et avec sa respiration saccadée, il se sentit presque partir. Fort heureusement, ce monstre poussa un dernier cri puis partit. Ce fut de trop. Le jeune homme courut jusqu’à la sortie la plus proche.

En dehors de la ville, il s’écroula presque sur un parterre d’herbe. De l’endroit où il se trouvait, il pouvait voir Néréisia et son triste spectacle. Pourquoi ? Tout cela n’avait aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cette sombre scène [Solo/OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Stuff][Pandawa Terre][80-100] PvM Solo et Multi
» xp solo frigost =)
» La sombre histoire des soeur alabham.
» [Fiche] Sombre-Panda
» Scène culte de film !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives V1 :: Event : Un attentat étrange-