AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
logo en 50*50



Partagez | .
 

 I am Titanium ♦ Exylia [Fini ! \o/]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Dresseur
avatar
Exylia


Féminin
Age : 22
Messages : 15
Age du personnage : 19 ans
Compte en Banque : 6810
Palier : 0
Classe principale : Dresseuse

MessageSujet: I am Titanium ♦ Exylia [Fini ! o/]   11.06.14 16:01

Exylia



FEAT {Kido Tsubomi} de {Kagerou Project}

>> Identité
▬ Nom : Hanzël
▬ Prénom(s) : Eilena Kaõlin
▬ Age : 15 ans
▬ Saison/Année de Naissance : Hiver 2129
▬ Lieu de Naissance : Reykjavik
▬ Nationalité : Islandaise
>> Elysion

▬ Groupe Principal : Dresseur
▬ Groupe Secondaire : Scientifique
▬ Cursus suivi : Dresseur
▬ Starter & Surnom : Terhal ♂ Draaxin
▬ Nature : Malin
▬ Second Starter & Surnom : Evolution d'evoli (Aquali) ♀ Rán
▬ Nature : Doux

>> Physique
Adorable, voilà le mot qui t’a toujours désigné dans la vie réelle. Qu’est-ce que tu as pu détester ces moments ou tes snobs et riches parents, lors de ces ignobles Tea Party, vanter auprès de leurs amis Ô combien tu étais adorable. Une poupée de porcelaine, aux cheveux châtains clairs, coupés en carré impeccable qui t’arrivaient à la base du cou. Aux yeux verts sapin et à la peau d’une blancheur presque effrayante. En même temps, il faut dire que là où tu vis, le soleil fait très peu d’apparition, tu as plus l’habitude des nuages gris, sombres et de la pluie. Tu as toujours haï cette apparence frêle et délicate, préférant fuir les miroirs plutôt que de croiser le regard de cette drôle de créature qui te rend ton regard haineux.

Mais dans Elysion, c’est différent. Dans Elysion, tu es exactement celle que tu voudrais être, autant physiquement que mentalement. Lors de la création de ton avatar, tu t’es attardée sur le moindre détail, ne voulant rien laisser au hasard. Ainsi, dans ce nouveau monde virtuel, tu sembles avoir dix-neuf ans, ton visage est d’un joli ovale, avec des traits androgynes, laissant dans la tête des gens une myriade de questions concernant ton groupe d’appartenance à chacun de tes passages dans un lieu public. Tu possèdes de longs cheveux d’un vert malachite, prenant au soleil des reflets opalins. Une raison à ce choix ? Tu as toujours aimé la couleur vert et tu t’es souvent dit qu’un jour, il serait amusant de te teindre les cheveux en vert pour voir la réaction de tes parents… Pour ce qui est de la longueur, ils descendent jusqu’à la moitié de ton dos, avec une frange cachant ton front. Va savoir pourquoi, tu n’as jamais aimé ton front, que ce soit dans la réalité ou sur Elysion. Légèrement cachés derrière ces quelques mèches, deux orbes rouges brillent, bordés de longs cils et un peu en amande. Lorsqu’on croise ton regard, tu sembles toujours imperturbable, mais il arrive qu’un éclat de joie ou de surprise étincelle au fond de tes pupilles. Tu as choisi la couleur rouge pour tes yeux, car tu trouves que cela reflète comme qui dirait la haine et la colère qui sont enfouies au fond de toi depuis des années et tu ne voulais pas d’une couleur dite « banale » pour tes prunelles, mais plutôt quelque chose qui marquerait les esprits de tous ceux qui te rencontreront.  D’une certaine manière, tu veux qu’on te remarque dans Elysion, tu es restée tellement longtemps anonyme, cachée dans ce grand manoir, perdue au fin fond de la campagne islandaise.

Ton nez est tout ce qu’il y a de plus simple, fin et petit, un peu retroussé. A vrai dire, tu ne t’es pas vraiment intéressée à cette partie de ton visage, elle n’a pas vraiment d’intérêt pour toi. Pour ce qui est de tes lèvres, elles sont fines, légèrement pulpeuses et rosées. Mais elles ne sont pas toujours pas visibles, la plupart du temps, le col de ta veste cache le bas de ton visage, remontant presque jusqu’à ton nez. Quant à ta peau, elle semble être faite de la plus fine des porcelaines, pâle et sans imperfections apparentes, à part quelques cernes sous les yeux. À certains moments, elle semble tellement fine et blanche qu’au soleil, on peut apercevoir quelques entrelacs de veines bleutées courir sous ta peau. Malgré le fait qu’une telle pâleur te fasse ressembler à un cadavre, tu ne changerais ça pour rien au monde. Après tout, même si dans ta vie IRL, tu n’aurais pas dit non à un peu plus de soleil au quotidien et à pouvoir voir le bleu du ciel plus souvent, tu as toujours adoré cette marée de nuages gris qui s’étendait jusqu’à perte d’horizon sous tes yeux et qui t’a fait avoir cette peau si claire.

Cela se voit que tu n’as jamais vraiment aimé montrer tes formes, que ce soit dans la vraie vie ou dans celle sur Elysion. Tu les as tout simplement cachées sous une couche de vêtements, mais pourtant assez prêts du corps, pour une plus grande liberté de mouvement. Tu mesures à peu près un mètre soixante-huit, mais ce n’était pas une décision anodine. Après tout, ne dit-on pas que tout ce qui est petit est mignon et tu refuses ne serait-ce qu’une fois de plus qu’on te dise que tu es mignonne et encore pire, adorable ! Au niveau de ta poitrine, tu n’as pas fait dans l’excès, ce qui serait d’une certaine manière, un comble pour toi, qui essaye de masquer le plus de peau possible ! Mais tu dois bien reconnaître que tu t’es ajouté un peu plus de volume que ce que tu avais dans ton autre vie, même si tu ne l’avoueras jamais à quelqu’un d’autre, c’est bien trop gênant !

Le sweat que tu portes permet de constater que tu possèdes un ventre plat, avec une taille assez fine, mais presque pas de hanches et de fesses. En fait, s’il n’y avait pas ta poitrine, on pourrait presque te classifier de planche à pain. Une des seules parties de ton corps que tu as pris plaisir à créer sont sans aucun doute tes jambes. Tu les as faites longues et fines, pour qu’elles te fassent plus grandes, afin de casser cette image de jolie petite princesse que tu avais avant.

Quand à ton style vestimentaire, il est tout ce qu’il y a de plus anodin, mais tu y a ajouté ta petite touche personnelle. Tu portes en permanence un sweat  mauve à capuche avec un casque dessiné sur le dessus, un bouton d’Ipod sur le devant et sur la poche centrale est représentée une barre de volume noire. Pour ce qui est du bas, tu ne voulais pas te prendre la tête pendant des heures à choisir et quelque chose de simple te convenait très bien. Ton choix s’est donc finalement arrêté sur pantalon-baggy vert kaki, avec le côté gauche enroulée jusqu’aux genoux, laissant le bas de ta jambe à l’air libre, simple fantaisie de ta part. Pour compléter tout ça, tes pieds sont enfouis dans une paire de converses vertes, assorties à ta chevelure et à ton pantalon.


>> Caractère
Libre, voilà ce que tu ressens maintenant que tu es dans Elysion. Plus besoin de faire semblant d’être quelqu’un d’autre, plus besoin de cacher au fond de toi celle que tu es vraiment. Tu l’as suffisamment fait pendant bien trop d’années. Dans ton ancienne vie, tu as été celle qu’on te demandait d’être, une jeune demoiselle de bonne famille  bien éduquée, gracieuse, délicate, raffinée et féminine. Mais à l’intérieur, tu es comme un volcan qui bouillonne  et qui n’attend qu’une chose, exploser. Tu aurais aimé arracher les rubans qui ornent tes cheveux, déchirer et bruler tes robes pleines de dentelles.  Au lieu de passer des heures à apprendre comment se tenir convenablement à table lors d’un dîner, tu voulais courir jouer dehors et grimper aux arbres pour finalement rentrer couverte de boue et d’herbes. Étant un véritable garçon manqué, dès que l’occasion se présentait, tu troquais robe et ballerines contre un pantalon et des baskets.

Têtu comme tu l’es, tu as toujours fait fi de ce qu’on pouvait te dire et tu préfères faire les choses à ta manière, même si ce n’est pas couronné de succès à chaque fois. Tu sais que tu n’as pas raison tout le temps, mais tu restes buté jusqu’à ce qu’on te fasse voir que tu as tort, ce qui peut parfois prendre un certain temps. Tu as un fort caractère et tu n’hésites à tenir tête à ceux qui se dressent sur ton chemin, quitte à ce que cela finisse en bagarre ce qui, d’ailleurs, ne te fait nullement peur. Brutale, voilà un autre mot qui te définit assez bien, il n’y a qu’avec tes pokémons et quelques rares personnes que tu oses dévoiler ton côté doux et agréable. Sinon, aux yeux du reste du monde, tu as l’air d’une fille masculine, d’une dure à cuir avec un fort caractère, ce que tu es, tu ne le nies pas ! Mais derrière tout ça, il y a tout de même une adolescente, fragile, qui n’a jamais osé montrer ce qu’elle était vraiment et maintenant que tu le peux enfin, tu ne t’y prends pas toujours de la manière dont il faudrait.

Tu n’as pas beaucoup de points faibles dirait-on, mais tu en as quand même ! Notamment ta gourmandise. Tu adores la nourriture, surtout les sucreries et n’hésite pas à mettre de temps en temps le prix qu’il faut pour te payer les meilleures pâtisseries qui existent dans Elysion, mais uniquement quand tes moyens te le permettent, autant dire pas souvent. Tu entends encore la voix de ta mère dans ta tête te gronder quand, à table, tu voulais te resservir d’un des incroyables desserts préparés par le cuisinier de la famille. Après tout, une jeune fille de bonne famille se devait d’avoir une silhouette parfaite et de garder la ligne. Autant dire que maintenant qu’elle n’est plus là, tu ne te prives plus, mais en faisant attention de ne pas grossir, tu aimes bien ta taille de guêpe malgré tout, même si tu ne sais pas vraiment en fait si cela est possible sur Elysion de prendre trop de poids et de devenir obèse.

Ton autre point faible, même si tu ne considères pas cela comme telle, c’est le fait que n’hésite jamais à venir en aide à ceux qui en ont besoin. Tu ne supportes pas de voir quelqu’un dans la détresse sans que personne ne vienne à son aide, tu as parfois l’impression de te voir dans ces personnes, quand tu suppliais du regard tes parents de comprendre le mal-être qui te rongeait à cause de ta solitude et à force de dissimuler aux yeux des autres celle que tu étais vraiment sans pouvoir l’exprimer. Tu ne sais pas non plus vraiment comment être sociale ou aborder les gens. Après tout, tu as vécu pendant des années exclu du monde, sans personne autour de toi à considérer comme un ami. Alors, il est vrai que quand il s’agit de sympathiser avec d’autres personnes, tu as du mal et tu deviens brusquement très timide, ce que tu caches derrière un masque d’indifférence accompagné d’une légère froideur. Du coup, tu chéris tes pokémons ainsi les quelques personnes avec qui tu as tissé des liens d’amitié et tu serais prête à tout pour eux ou pour leur venir en aide.

Enfin, il y a une chose que tu cherches presque désespérément  depuis que tu es sur Elysion sans avoir réussi à en trouver un malgré tes recherches : un violon ! Cela peut paraître un peu fou pour les autres, mais depuis que tu as commencé à en jouer, lorsque tu étais toute jeune, tu adores cela et tu n’imagines pas vivre sans un violon. Tu te souviens encore du magnifique Stadivarius que tes parents t’avaient offert pour ton 7ème anniversaire. Ce fut l’un des rares gestes d’affection, d’amour qu’ils eurent envers toi lorsqu’ils t’offrirent cette petite merveille et depuis ce jour, tu t’en es toujours occupé avec une extrême attention  D’ailleurs, tu commences à désespérer  et à te demander si tu finiras par réussir à en trouver un. Heureusement, la flamme de l’espoir est encore présente en toi et tu poursuis tes recherches tout en continuant ton parcours de dresseuse !


>> Histoire
Tu as vécu dans une cage dorée. Du jour de ta naissance jusqu’à celui où tu t’es retrouvé coincée sur Elysion. Tes parents ont toujours été d’un naturel méfiant et légèrement paranoïaques, même en ayant été épargnés des guerres et autres catastrophes, grâce à leur statut social élevé. Mais ils ont toujours eu peur pour ta vie, qu’il t’arrive malheur si tu venais à sortir de la gigantesque propriété située en pleine campagne islandaise. Alors, ils décidèrent d’en quelque sorte t’enfermé, faisant venir des professeurs particuliers jusqu’au manoir pour tes études. À leurs yeux, il était hors de questions que tu ailles dans une école publique et que tu côtoies le « petit peuple », comme ils disaient en riant. Cours de littérature, d’histoire, d’économie, de politique. Tu as eu droit à une éducation particulièrement spartiate. Cela étant, selon tes chers et tendres parents, la moindre des choses pour une jeune fille de ta condition. Sans parler des nombreuses activités sportives et artistiques qu’on t’obligeait à pratiquer en plus. Bien sûr, il y en avait que tu appréciais plus que d’autres, question de préférence. Par exemple, tu aurais pu passer des heures à t’exercer au violon, au piano, au dessin, sans parler de l’escrime, de la danse ou encore de l’équitation.

Mais ce n’est pas la vie que tu aurais souhaité avoir, tu aurais voulu avoir une vie simple, avec des parents qui t’auraient vraiment aimé et qui n’aurait pas juste vu à travers toi une façon de perpétuer le nom de ton illustre famille. Tu te rends bien compte que par rapport à d’autres, tu n’as pas de raisons de te plaindre, mais cela n’empêche pas qu’au fond de toi, tu as toujours espéré un jour être totalement libre. Les années s’écoulaient paresseusement au fur et à mesure que tu grandissais et que les bals, banquets, garden party et autres réjouissances avaient lieux au fil des saisons. Et puis, lorsque tu eus atteint l’âge de 14 ans, tout bascula soudainement. Cela ne devait être qu’une tranquille balade à cheval dans les bois du domaine. Qui aurait pu prévoir que ta monture ce jour-là s’emballerait et se cabrerait suite au bruit causé par un envol de perdrix. Tu perdis l’équilibre et tomba, mais ton pied était resté coincé dans l’étrier. Après, tout se passa tellement rapidement que tu n’eus pas le temps de réaliser ou de tenter quoi que ce soit pour te libérer. Ton destrier se mit à galoper à toute vitesse, la peur causée par le bruit agissant toujours sur lui, te trainant sur plusieurs mètres. Tu ne vis qu’à la dernière seconde le rocher et eu à peine le temps de fermer les yeux qu’il y eu un grand flash blanc de douleur puis ce fut le trou noir. Tu te laissas glisser dans l’obscurité avec délice, voyant d’une certaine manière en cela une échappatoire. Lorsque tu te réveillas finalement, tout était blanc autour de toi et tu sentais que tout le bas de ton corps était engourdi, tu n’arrivais pas à bouger ne serais-ce qu’un doigt de pied. Tu sentis la peur et la panique t’envahir, que t’arrivais-t-il ? Pourquoi tu n’avais aucun contrôle sur tes jambes ? Un médecin arriva à ce moment-là et avant que tu n’aies pu dire quoi que ce soit, t’administra un sédatif. Une fois de plus, tu sentis les ténèbres t’entourer et tu finis par tomber dans les bras de Morphée.

La fois suivante, quand tu ouvris tes paupières, la première chose que tu vis fut les visages de tes parents, marqués par l’inquiétude et celui d’un homme que tu ne connaissais pas, surement un médecin. Une fois que les effusions de joie furent passées, tu osas enfin poser la question fatidique, qu’arrivait-il à tes jambes ? Le médecin hésita une seconde puis t’expliqua que lorsque tu avais percuté le rocher lors de ton accident, un os dans le bas de ton dos s’était déplacé, causant au passage des dommages faisant que tu te retrouvais incapable de te servir de te servir de tes jambes et cela pour une durée indéterminée, il était encore trop tôt pour pouvoir dire si tu pourrais un jour remarcher. Lorsque tu entendis ses mots, le monde s’écroula autour de toi. Tu ne pouvais pas t’imaginer vivre sans pouvoir courir partout, sans faire de l’équitation ou grimper aux plus hauts arbres du parc. La chose qui te réconfortait était de voir que tes parents étaient aux petits soins pour toi, c’était la première fois depuis bien longtemps qu’ils te témoignaient autant d’affection et de tendresse. Mais bien sûr, tout cela était trop beau pour être vrai. Un soir, alors qu’ils pensaient que tu dormais, tu les entendis discuter de toi et de ton handicap aux jambes. Ta mère était persuadé qu’aucun garçon ne voudrait se fiancer avec toi maintenant que tu étais infirme. Quant à ton père, il désespérait du fait que tous les soins médicaux dont tu allais avoir besoin coutaient extrêmement chers et qu’était désormais handicapé, tu n’étais plus apte à perpétuer la noble lignée de ta famille. Après quelques minutes à continuer de se lamenter sur leur sort, ils finirent par sortir, se disant qu’il valait mieux continuer cette discussion dans un endroit plus tranquille. À peine la porte fut fermée que tu sentis les larmes coulaient le long de tes joues. Pendant tout ce temps, ils ne t’avaient vu que comme un moyen de s’enrichir un peu plus en te donnant en pâture à garçon de bonne famille possédant une grande fortune.

Dans les mois qui suivirent, tout te semblait n’avoir plus aucun intérêt. La seule chose que tu désirais, c’était qu’on te laisse tranquille définitivement, que ce cauchemar disparaisse et que tu te réveille enfin. Mais au milieu de tout ça, il y eu soudainement une lueur d’espoir qui finit par pointer le bout de son nez. Et cet espoir n’était autre qu’Elysion. Lorsque tu vis la publicité pour le jeu, tu sus qu’il te le fallait absolument. Cette réalité virtuelle pouvait être à sa manière une échappatoire, dans cet autre monde tu aurais à nouveau tes jambes. Bien sûr, tu ne perdais pas de vu qu’un jour, tu pourrais peut-être remarcher, mais en attendant de pouvoir le faire dans la vraie vie, tu le ferais dans Elysion. Dès qu’il fut possible de précommander le jeu, tu t’empressas de l’acheter par internet puis de compter les jours jusqu’à celui ou tu aurais enfin le jeu dans tes mains. Lorsque le moment arriva où tu eu enfin le jeu entre tes mains, tu sentis ton cœur qui bondissais de joie. Les premières minutes sur Elysion furent magiques. Quel bonheur de pouvoir à nouveau courir, danser, sauter. Un peu plus tard, lorsque tu entendis le message adressé à tous les joueurs comme quoi il était impossible de se déconnecter du jeu, un sourire étira tes lèvres. Tu étais finalement libre dans un monde où tu étais désormais prisonnière.




>> Et IRL ?
▬ Pseudo : Pandara, pour vous servir ~ ♥
▬ Age : 18 ans.
▬ Comment es-tu arrivé sur le forum ? Grâce à Nyx ! ♥
▬ Comment le trouves-tu ? Tout simplement sublime !
▬ Commentaire ? Nyuhuhu ~
▬ Y'a un code dans le règlement ? Nope.


_________________


I want to hide the truth I want to shelter you but with the beast inside there’s nowhere we can hide. Don’t get too close it’s dark inside it’s where my demons hide.


Dernière édition par Exylia le 24.06.14 14:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hooh
avatar
Ho-oh


Messages : 89
Compte en Banque : 7390

MessageSujet: Re: I am Titanium ♦ Exylia [Fini ! \o/]   24.06.14 10:57

Iceland for the win !*fan des pays nordiques*

VALIDE !


>> Et la suite ?
J’ai l’honneur de t’annoncer que tu es Validé.
Tu peux maintenant aller RP sur le forum. Ta sauvegarde se trouve ICI. Tu peux aussi aller construire ta fiche de relation ICI. Ou encore faire une demande quelconque ICI. N’oublie surtout pas d’aller faire référencer le personnage de ton avatar ICI.  
Ton personnage commence son aventure avec 3 Potions, 5 Pokéball, 1000 Crédits ainsi qu’un « bon évolution » pour faire évoluer ton Evoli. N’oublie pas de remplir ton profil !

Enfin, nous te souhaitons une bienvenue sur Elysion. Nous espérons que tu te sentiras bien sur le forum, le staff reste à ta disposition pour toute question.


Dernière édition par Ho-oh le 24.06.14 11:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Admin
avatar
Elysion


Messages : 454
Compte en Banque : 13098

MessageSujet: Re: I am Titanium ♦ Exylia [Fini ! \o/]   24.06.14 10:57

Le membre 'Ho-oh' a effectué l'action suivante : Dés de jeux

'Evolution d'Evoli' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elysiongame.forumactif.org



Dresseur
avatar
Exylia


Féminin
Age : 22
Messages : 15
Age du personnage : 19 ans
Compte en Banque : 6810
Palier : 0
Classe principale : Dresseuse

MessageSujet: Re: I am Titanium ♦ Exylia [Fini ! \o/]   24.06.14 11:38

Merci. ♥
(Les pays nordiques vaincront ! \o/)

_________________


I want to hide the truth I want to shelter you but with the beast inside there’s nowhere we can hide. Don’t get too close it’s dark inside it’s where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I am Titanium ♦ Exylia [Fini ! \o/]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I am Titanium ♦ Exylia [Fini ! \o/]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fini] Mon nabaztag devient un mir:ror !
» CASUS BELLI c'EST FINI ?
» Anegdote avec vos nabz..... On n'a pas fini d'en rire :-D
» Capture Bouftou Royal [Fini]
» [En Cours] L'été est presque fini, sortons les fresques d'automne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives V1-