AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
logo en 50*50



Partagez
 

 Antiope - You'll never see me cry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Champion
Antiope
Antiope


Féminin
Age : 27
Messages : 112
Age du personnage : 20
Compte en Banque : 10544
Palier : 1
Classe principale : Dresseur

Antiope - You'll never see me cry Empty
MessageSujet: Antiope - You'll never see me cry   Antiope - You'll never see me cry Empty16.02.14 20:50

ANTIOPE



FEAT EREN JAEGER (Genderbend) de SHINGEKI NO KYOJIN et SOUTH ITALY ( Female) de AXIS POWERS : HETALIA

>> Identité
▬ Nom : White
▬ Prénom(s) : Samantha
▬ Age : 20 ans
▬ Saison/Année de Naissance : Printemps 2025
▬ Lieu de Naissance :  Melbourne
▬ Nationalité : Australienne

>> Elysion

▬ Groupe Principal : Dresseur
▬ Groupe Secondaire :  Championne type Combat / Arène de Leonith
▬ Cursus Suivi : Dresseur
▬ Starter & Surnom : Riolu femelle, Thémis
▬ Nature : Rigide
▬ Second Starter & Surnom : Evolution d'evoli
▬ Nature : Je sais pas encore. Ca dépendra du dé, tseuh.

>> Physique

...Mon physique. On va commencer par mon avatar de championne, vu que c'est sûrement celui-là que vous verrez le plus. Sous cette forme, bah. Je mesure à peu près un mètre soixante-dix -le premier qui dit que j'ai un complexe d'infériorité par rapport à ma taille irl, je le bute-, avec une silhouette longiligne et musclée, comme une gymnaste. Avouez qu'en tant que championne Combat, si j'avais ressemblé à une allumette sans un gramme de muscle, ça ne l'aurait pas fait. Ça aurait été assez ridicule. Je ne vais pas partir dans une réflexion sur l'image qu'on projette parce que ça me ferait suprêmement chier, mais il y a quand même un minimum. Quand on pense champion Combat, on ne voit pas un gus qui fait trente kilos tout mouillé. Et je ne parle pas de la force de frappe.. Enfin bref. Sinon, j'ai des cheveux bruns foncés qui m'arrivent aux épaules. Je les laisse pendouiller sur mes épaules, mais je fais quand même une espèce de petit chignon pour éviter qu'ils ne me tombent dans les yeux pendant un combat, ça serait bête d'être aveuglée.En parlant d'yeux justement, les miens sont bleu-verts. Une couleur un peu inhabituelle paraît-il. J'avoue que c'est le résultat d'un bidouillage sur la palette de couleurs proposée lors de la personnalisation de l'avatar. J'hésitais entre bleu et vert, alors j'ai fini par couper la poire en deux avec cette couleur. Mais je suis plutôt contente du résultat. Sinon..ma peau est rose pâle. Une couleur normale quoi.  Vestimentairement parlant, je ne prends que des vêtements adaptés au sport. Confortables. Donc rien de trop serré.

Conséquence logique, mon avatar «  couverture » vise clairement le côté plus confortable que suivant réellement la mode, si tant est qu'il y en est une sur Elysion. Une tunique blanche, une jupe verte qui m'arrive à mi-cuisse, une veste brune et des bottes hautes. Le tout accompagné d'un bandeau jaune pour retenir mes cheveux, qui sont un peu plus ondulés sous cette forme. Oui, je m'autorise à être un peu plus..féminine, détendue, sous cette forme. Tout le monde a besoin d'une pause de temps en temps.  Dans cette optique, le reste de mon apparence est un peu plus fragile. Je suis un peu plus petite, toisant à un mètre soixante-cinq, et plus fine et légère. Une vraie poupée. Comme le prouve ma peau beaucoup plus pâle que mon avatar de championne. Et mes yeux qui là se rapprochent plus de la couleur olive, avec une pointe de brun. Je suis méconnaissable, et c'est le but. Sous cette forme je peux oublier que je suis une championne, avec tout ce que ça implique. Je peux faire semblant d'être normale.





>> Caractère

Vous n'avez pas fini de m'embêter avec vos questions? Après une description physique, une description de mon caractère? C'est un interrogatoire ?...Bon, comme il semblerait que je n'ai pas le choix, allons-y...Je dirais que je déteste être dérangée. Vous vous en rendez sûrement compte d'ailleurs. Enfin quoi ! J'étais tranquille jusqu'à ce que vous veniez m'embêter avec vos descriptions ! Comment vous voulez que je reste calme ? Hein ? Je démarre au quart de tour, oui c'est vrai, je l'assume. Mais contrairement à d'autres, je sais reprendre le contrôle de moi-même et ne me laisse pas dominer par mes sentiments. Au contraire. Comme une tempête qui n'arrive pas à se déclencher, je sais retenir ma colère. En tant qu'adepte des sports de combat, j'ai du apprendre à me contrôler, sinon dans mes mots, au moins dans mes actions. On qualifie souvent mon langage de vulgaire. Ce n'est pas faux. Les grossièretés fusent rapidement, je ne mâche pas mes mots. Je dis les choses comme je le pense, et tant pis si ça ne plaît pas. Si je considère que quelqu'un se conduit comme un imbécile, je lui dis en face. Point. On considère aussi habituellement que j'ai un caractère très entier. Sans concession. J'en suis assez fière à vrai dire. Comme d'autres choses. J'ai consciente d'être parfois très orgueilleuse, à la limite de l'arrogance. J'ai une fierté et un égo bien développé. J'ai du mal à reconnaître mes torts ou à revenir sur une opinion précédemment exprimée. Cela peut mener à d'assez longues disputes, puisque je suis assez butée. Ô joie. Que dire de plus..Je suis également assez méfiante, je ne me laisse pas facilement approcher. Pas réellement du moins. Honnêtement, moins je vois de monde – sauf pour les combats d'arène bien sûre -, mieux je me porte.


Enfin ça, c'est la façade que je montre au public. Farouche, arrogante. Mais derrière..derrière..se cache toujours une gamine fragile. J'ai peur du feu depuis l'accident. Dès que je vois une flamme, la peur m'envahit, je me braque, je me crispe. Je me recroqueville, je deviens presque hystérique.  Je me réveille souvent en pleurant après en avoir rêvé. Cauchemardé plutôt. Et je me déteste d'être aussi vulnérable. Aussi fragile. Je refuse qu'on me voit dans cet état. Encore à cause de cette fierté. Je ne veux pas qu'on s'inquiète pour moi, je ne veux pas qu'on me prenne en pitié, je ne veux pas qu'on se moque de moi. J'ai déjà assez donné de ce côté-là. C'est pour ça que je suis devenue rapidement ambitieuse. Pour m'élever. Pour être la personne que l'on respecte, que l'on craint, et pas celle dont on a pitié. Raison pour laquelle j'ai accepté d'être championne dans Elysion. Outre le fait que je n'avais rien à perdre en acceptant. Oui, je suis blasée. Un peu cynique même. Ca vous va comme réponse ?





>> Histoire

Si je devais ramener ma vie à un seul fait marquant, je dirais ceci : j'avais neuf ans quand j'ai été irrémédiablement brûlée lors d' un incendie. Jusque là, j'avais une vie normale. Deux parents normaux,  une enfance normale, des amies normales. Je vivais à Melbourne à l'époque. Dans un quartier un peu mal famé je l'admets, mais nous n'étions pas spécialement riches. On se contentait de ce qu'on avait. Ce n'était pas si désagréable pourtant. On était ensemble. On riait ensemble à table. Mes parents étaient fiers de moi. Pour mes résultats à l'école, pour mon talent pour la gymnastique. Bizarrement, ce sport, aussi technique et exigeant fût-il, me plaisait. J'apprenais à maîtriser mon corps en m'imposant une certaine discipline. Je faisais même quelques compétitions dans lesquelles j'obtenais généralement de bons résultats. En gravissant les échelons peu à peu. Ma confiance en moi éclatait. Je crois même que j'étais devenue un peu arrogante à ce sujet. Mais j'avais tellement besoin d'être fière de quelque chose. Je n'avais rien de particulier à part ça. Une brunette aux yeux bruns, c'est fréquent, c'est normal voire commun. J'étais mignonne sans être jolie. Sans plus. C'était plutôt ma meilleure amie qui attirait tous les regards à l'école. Elle ressemblait à une vraie poupée, à un petit ange, un chérubin blond aux yeux bleus, à la peau pâle. Et adorable avec ça. Moi..j'étais juste contente d'être son amie.

Mais tout a changé cette fameuse nuit de l'incendie. Je ne sais même pas comment c'est arrivé. Incendie domestique ou criminel? Je n'en sais rien. Rien. Je me rappelle juste m'être réveillée en sentant une odeur de fumée, et tout brûlant autour de moi. Mes rideaux, mes draps. Moi. Je me  rappelle avoir hurlé comme je n'ai jamais hurlé. J'avais mal comme jamais je n'avais eu mal. Mes bras, mon dos, mon ventre, mes jambes. Partout. Je me rappelle des flammes partout, qui me bloquaient le chemin et consumaient toute ma chambre alors que j'essayais d'en sortir. Je criais mais personne ne m'entendait. C'était affreux. Et cette chaleur. Une fournaise. Et la fumée qui me faisait tousser. Tout ce dont je me rappelle ensuite, c'est de m'être réveillée à l'hôpital couverte de bandages des pieds à la tête. J'ai fini par guérir. Mais j'étais irrémédiablement abîmée, avec des cicatrices de brûlure partout – seul mon visage avait été plus au moins épargné. Je me faisais l'effet d'un monstre. Que cette personne que je voyais dans la glace, ce n'était pas moi. Que cette peau qui avait perdu son côté lisse, ce n'était pas la mienne. Le retour à la vie normale fut..dur. Dans la rue, à l'école, on me regardait comme une curiosité. Surtout à l'école d'ailleurs. Vous savez à quel point les enfants peuvent être cruels entre eux. On avait beau avoir déménagé dans un autre quartier de Melbourne, ça n'avait rien changé. Je suis devenue solitaire. Méfiante. Cassante même. Agressive dès qu'on évoquait mes cicatrices.

Au collège, j'étais définitivement quelqu'un de renfermé sur moi-même. J'avais arrêté la gymnastique, pour me plonger dans les jeux vidéo. Là au moins, personne ne se souciait de mon apparence, si j'étais belle ou laide. Seuls comptaient les résultats, et il y en avait. Je devenais bonne à ce genre d'activités. Il fallait bien ça pour me remonter le moral. Parce que j'étais devenue une souffre-douleur au collège. J'étais malheureuse. J'ai cru pourtant que cela pourrait s'arranger. J'avais fini par me lier avec quelques garçons passionnés de jeux vidéos. Je suis même tombée amoureuse de l'un d'entre eux. Sans espoir que ce soit réciproque hélas,même si son amitié me restait précieuse.  Mais il a fini par déménager à l'autre bout du pays.. J'étais désormais seule, et je l'ai payé chèrement. Un soir où je rentrais chez moi, je me suis faite agresser par des garçons du collège. Trois garçons costauds contre une fille. Y a-t-il besoin de décrire ce qu'il s'est passé, sinon que j'ai fini par avoir la certitude que mon corps était un ennemi, que je ne le contrôlais plus ?  Que j'étais pitoyablement faible alors que je rentrais tant bien que mal chez moi ?

La seule chose de bien qui en sortie de tout ça, c'est que j'ai fini par me mettre aux sports de combats, notamment le karaté. Je ne voulais plus être faible, à la merci du premier venu. J'étais douée et rapide. J'ai appris à ne plus être impulsive, car c'était le meilleur moyen de tomber dans les pièges de mon adversaire. J'ai rapidement progressé, enchaînant les compétitions comme auparavant j'enchaînais celles de gymnastique. Mon acharnement a payé. J'ai appris à me défendre seule, et ceux qui avaient l'idée de s'attaquer à moi le regrettaient. J'ai fini par être cataloguée comme la fille à éviter au lycée, mais je m'en fichais. Ce n'était pas là qu'était ma vie. C'était le club et les jeux vidéos ; les deux intérêts qui m'avaient permis de me faire des amis. Tant que j'avais cela, c'était suffisant, même si ma vie à côté était pitoyable.  Je rêvais d'indépendance, de m'enfuir de chez moi.

Le seul problème étant que je n'avais pas la moindre idée de ce que je voulais faire plus tard. Tout ce que je savais, c'est que je ne voulais pas un métier où je sois trop en contact avec le public, pour des raisons évidentes, ce qui m'excluait pas mal de métiers. J'ai fini par choisir la conception de jeux vidéo. C'était un domaine qui me parlait. Forcément. J'aimais appliquer ce que je voyais en cours aux jeux auxquels je jouais. Ca m'amusait. Tout bêtement.

Dès que j'ai entendu parler d'Elysion, je savais qu'il fallait que je l'aie. C'était évident. J'en entendais tellement de bien, les screenshots étaient tellement beaux. Je ne pouvais simplement pas passer à côté. C'est pour ça que je l'ai tout de suite réservé. Attendre qu'il sorte officiellement a été une véritable torture. UN peu moins lorsque Chiméros m'a contactée pour faire partie des champions du jeu. Je n'ai pas hésité. Même si ça impliquait d'être leur chien-chien, je n'allais pas passer à côté – est-ce que j'avais quelque chose à perdre, à commencer par ma dignité ? Pas vraiment. L'idée d'être en haut de l'échelle m'attirait. Comme celle d'être la personne que tout le monde viendrait affronter. Alors j'ai dit oui et j'ai choisi le type Combat. Au diable la subtilité, je ne pouvais pas renier le côté agressif de ma personnalité.

Le moins que je puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçue en commençant ma partie sur Elysion. Le jeu était magnifique. Un soulagement par rapport à mon quotidien. Là, je pouvais être qui je voulais. Avec peut-être un avatar un peu idéalisé mais...ce n'était pas grave. Je n'étais sûrement pas la seule après tout. Mais  contrairement à d'autres, être coincée ici ne me pose pas de problèmes. Ici je peux être ce que je veux. Ici je peux être moi. Ici je peux être ce que j'aurais pu être si je n'avais pas été blessée. Et honnêtement...je ne suis pas pressée de retourner dans le monde réel.





>> Et IRL ?
▬ Pseudo : Antiope, a.k.a Anaiya pour les intimes.
▬ Age : 21
▬ Comment es-tu arrivé sur le forum ? Je l'ai fondé avec Sethou <3
▬ Comment le trouves-tu ? Nul à en pleurer. J'en ai tellement honte.
▬ Commentaire ?Attrapez-les tous !
▬ Y'a un code dans le règlement ?NOPE, je l'aurais vu sinon :°

[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Admin
Elysion
Elysion


Messages : 454
Compte en Banque : 15978

Antiope - You'll never see me cry Empty
MessageSujet: Re: Antiope - You'll never see me cry   Antiope - You'll never see me cry Empty16.02.14 20:55

VALIDE !


>> Et la suite ?
J’ai l’honneur de t’annoncer que tu es Validé.
Tu peux maintenant aller RP sur le forum. Ta sauvegarde se trouve ICI. Tu peux aussi aller construire ta fiche de relation ICI. Ou encore faire une demande quelconque ICI. N’oubli surtout pas d’aller faire référencer le personnage de ton avatar ICI.  
Ton personnage commence son aventure avec 3 Potion, 5 Pokéball, 1000 Crédits ainsi qu’un « bon évolution » pour faire évoluer ton Evoli.

Enfin, nous te souhaitons une bienvenue sur Elysion. Nous espérons que tu te sentiras bien sur le forum, le staff reste à ta disposition pour toute question.

Etant donné que tu es championne ton starter est tiré au sort : Chinchidou



Dernière édition par Elysion le 22.02.14 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://elysiongame.forumactif.org



Admin
Elysion
Elysion


Messages : 454
Compte en Banque : 15978

Antiope - You'll never see me cry Empty
MessageSujet: Re: Antiope - You'll never see me cry   Antiope - You'll never see me cry Empty16.02.14 20:55

Le membre 'Elysion' a effectué l'action suivante : Dés de jeux

'Evolution d'Evoli' :
Antiope - You'll never see me cry Pyroli11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://elysiongame.forumactif.org



Champion
Antiope
Antiope


Féminin
Age : 27
Messages : 112
Age du personnage : 20
Compte en Banque : 10544
Palier : 1
Classe principale : Dresseur

Antiope - You'll never see me cry Empty
MessageSujet: Re: Antiope - You'll never see me cry   Antiope - You'll never see me cry Empty16.02.14 21:00

Ca va, ça aurait pu être pire niveau pokémon couverture :°

Je meurs de rire. Pyroli pour une championne qui a peur du feu, c'est...ironique 8D Ca promet d'être amusant inrp 8D

En tout cas, merci Sethounet pour la validation <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Antiope - You'll never see me cry Empty
MessageSujet: Re: Antiope - You'll never see me cry   Antiope - You'll never see me cry Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Antiope - You'll never see me cry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives V1-